rechercher un ouvrage

500 classiques de la littérature francophone, disponibles gratuitement

Le Chef-d'œuvre inconnu (1831)

Études philosophiques

Honoré de Balzac

Notre phrase préférée :

Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.

Genre :

Nouvelles, contes

Résumé :

Le Chef-d'œuvre inconnu, nouvelle de Balzac, est d'abord Maître Frenhofer, dans le journal L'Artiste d'août 1831, puis Catherine Lescault, conte fantastique quelques mois plus tard dans le même journal. Cette réflexion sur l'art qui rejoindra les Études philosophiques de La Comédie humaine en 1846 met en scène le jeune peintre Nicolas Poussin qui, en compagnie du vieux maître Frenhofer, rend visite à un troisième peintre, Porbus, qui achève dans son atelier une grande toile intitulée Marie l’Égyptienne. Frenhofer se permet de retoucher le tableau, qu'il embellit, tout en avouant qu'il ne parvient pas à finir la toile qui l'obsède depuis dix ans, portrait de Catherine Lescault, La Belle Noiseuse, chef d’œuvre inconnu parce que personne ne l'a jamais vu. S'il doute et peine à le finir, c'est qu'il n'a pas le modèle parfait, la beauté idéale. Par l'intermédiaire de Porbus, Poussin conclut un pacte avec le maître : son amante et aimée Gillette posera pour Frenhofer et celui-ci en échange dévoilera son tableau. Mais l'art absolu, comme l'amour, peuvent-ils survivre à leur réalisation ? Quelle déception lorsque Poussin et Porbus découvre sur la toile un petit fragment de pied perdu dans un « mur de peinture » ! Picasso illustrera le texte et peindra Guernica dans un atelier du Quai des Grands Augustins, qui abrite aussi celui de Porbus dans la fiction. Le réalisateur Jacques Rivette, lui, transpose en 1991 l'histoire à la fin du XXe siècle et transforme l'interrogation sur la perfection de l'imitation de la nature en une réflexion sur les rapports entre le peintre et son modèle, et ceux, destructeurs, du modèle à la figure à laquelle il donne naissance.

Les premiers mots :

« Vers la fin de l'année 1612, par une froide matinée de décembre, un jeune homme dont le vêtement était de très mince apparence, se promenait devant la porte d'une maison située rue de Grands-Augustins, à Paris. »

découvrir d'autres livres

Voir tous les livres