rechercher un ouvrage

500 classiques de la littérature francophone, disponibles gratuitement

Séraphîta (1834)


Honoré de Balzac

Notre phrase préférée :

Deux sentiments dominent les amours qui séduisent les femmes de la terre. Ou elles se dévouent à des êtres souffrants, dégradés, criminels, qu’elles veulent consoler, relever, racheter ; ou elles se donnent à des êtres supérieurs, sublimes, forts, qu’elles veulent adorer, comprendre, et par lesquels souvent elles sont écrasées.

Genres :

Philosophie - Roman

Résumé :

Séraphîta est un roman de Balzac, publié originellement dans la Revue de Paris, et figurant en 1846 dans les Études philosophiques de l'édition Furne de La Comédie humaine. Il aborde le thème de l'androgynie à travers un récit qui plonge dans le fantastique et le surnaturel. Minna, la fille du pasteur d'un village de Norvège perdu dans les neiges, s'éprend d'un étrange châtelain, Séraphîtüs, être mélancolique et mystérieux qui répond à son amour. Mais cet être est également aimé de Wilfrid, un étranger que les glaces ont empêché de partir. Et alors que pour Minna, Séraphîtüs est un homme, pour Wilfrid, c'est une femme, Séraphîta. La créature est l'androgyne pur, né des travaux philosophiques de Swedenborg qui rêve de dépasser la condition humaine. Non seulement à la fois homme et femme, il est aussi synthèse de l'être terrestre et de l'être immortel qui désire l'amour parfait consistant à aimer ensemble deux êtres de sexes opposés.

Les premiers mots :

« A voir sur une carte les côtes de la Norvège, quelle imagination ne serait émerveillée de leurs fantasques découpures, longue dentelle de granit où mugissent incessamment les flots de la mer du Nord ? »

découvrir d'autres livres

Voir tous les livres