rechercher un ouvrage

500 classiques de la littérature francophone, disponibles gratuitement

Les Cinq Cents Millions de la Bégum (1879)


Jules Verne

Notre phrase préférée :

Une face blafarde et glabre, plaquée de taches rouges, une perruque de chiendent prétentieusement relevée en toupet sur un front qui sonnait le creux, complétaient la figure la plus comiquement gourmée et la plus follement raide qu’on pût voir.

Genre :

Roman

Résumé :

Les cinq cents millions de la Bégum, (une Bégum étant l'épouse favorite du sultan de l'Hindoustan), c'est la fortune dont hérite le tranquille docteur Sarrasin. Il accepte de partager cette somme avec le professeur Schultze qui revendique sa part. Le premier destine son argent à l'édification de France-Ville, une cité modèle, projet d'urbanisme utopique inspiré par les théories hygiénistes, tandis que le second le consacre la construction de la Cité de l'Acier, dont la spécialité sera la fabrication de canons (d'où le sous-titre du roman : La Folie du canon). Marcel, le fiancé de la fille de Sarrasin, se fait engager dans la ville-aciérie, gagne la confiance de Schultze qui lui dévoile son plan : faire un exemple en détruisant la ville idéale de son rival grâce à un canon géant de sa conception. La catastrophe sera évitée, l'imagination étant là au service de l'actualité : en 1871, huit ans avant la parution de ce roman, l'Empire allemand a annexé l'Alsace, région dont Marcel est originaire, et une partie de la Lorraine. C'est sans doute le roman de Jules Verne le plus politique. De Jules Verne ? Pas exactement, car ce roman fut remanié par le maître des voyages extraordinaires d'après un manuscrit acheté par l'éditeur Hetzel au communard Paschal Grousset (1844–1909).

Les premiers mots :

« « Ces journaux anglais sont vraiment bien faits ! » se dit à lui-même le bon docteur en se renversant dans un grand fauteuil de cuir. »

découvrir d'autres livres

Voir tous les livres